Reportage

Vrai et bon selon Olivier

Biographie

  • Olivier, créateur de meubles
  • gérant et directeur artistique dans l’entreprise familiale, qui produit des meubles et objets artisanaux uniques en bois
  • donne aussi des cours de design sous le nom Naald&Daad
     

Pourquoi le bio ?
Mes parents faisaient leurs courses dans un magasin de diététique bio, ils nous soignaient à l’homéopathie, on buvait des jus de légumes, on cultivait beaucoup nous-mêmes… Nous étions presque autosuffisants et voulions un contrôle optimal de ce que nous mangions. À douze ans, je n’ai pas reçu de vélo, mais un taureau blanc à engraisser. Et j’ai donc dû m’en séparer deux ans plus tard. C’est de mes parents que je tiens ce rapport direct à la nourriture.
 

Que veut dire vrai et bon pour vous ?
Quand vous cultivez vos légumes vous-même, vous savez qu’ils ne seront jamais parfaits. La forme d’un légume détermine aussi la complexité du goût. Un légume est plus beau et il a meilleur goût quand il est imparfait. Je crois au pouvoir du défaut. J’aime tout ce qui est fait maison, préparé avec amour. J’ai été végétarien pendant trente ans, avec une période macrobiotique. Je sais donc que le vrai bien-manger est une question d’humeur, de personnalité, de moment, de température, de saison. Je préfère l’aborder avec un regard holistique. Bien manger, c’est manger consciemment. Mieux vaut des petites quantités et une grande qualité. Je ne veux pas d’exhausteurs ni d’additifs dans ma nourriture. Je ne veux pas engorger mes organes de crasses.
 

Quel ingrédient est vrai et bon ?
J’ai un faible pour les bettes. Les feuilles délicates, transparentes à la base et plus laineuses à la pointe. Et les topinambours sont fantastiques. Tout comme les poires, d’ailleurs.

 
Quel est votre conseil santé vrai et bon ?
Les graines, avant tout. En Europe, nous les connaissons trop peu, alors qu’elles ont le pouvoir d’équilibrer l’organisme. J’évite le blé, qui produit des mucosités dans le corps. Nous avons du levain pour fabriquer notre pain, nous limitons notre consommation de produits laitiers et d’origine animale, mais nous apprécions de temps en temps un bon morceau de fromage ou de viande.