Reportage

Tendances de la cuisine du monde

La tendance aujourd’hui est aux recettes d’inspiration exotique ou étrangère : cuisine coréenne et hawaïenne, plats chinois du Sichuan… Ces saveurs venues d’ailleurs vous en mettent plein les yeux… et les papilles ! Laissez-vous surprendre par des préparations typiques et délicieuses.

Cuisine coréenne : l’équilibre

En Corée, on croit dur comme fer que notre santé est déterminée par ce que l’on mange. Avec chaque plat principal, on sert ainsi cinq accompagnements de légumes, ainsi qu’une portion de kimchi ou de chou fermenté. Pas étonnant donc que la cuisine coréenne ait la cote auprès des health foodies.

Envie de vous y mettre à la maison ? Vous n’avez en fait pas besoin de grand-chose :

  • Commencez vos repas par un bol de soupe. En plat principal, optez pour du poisson ou de la viande et au moins cinq accompagnements de légumes (banchan), sans oublier une portion de gochujang (une sorte de sambal).
  • Faites votre kimchi maison ! Mixez quelques éclats d’ail dans un blender avec un morceau de gingembre, un piment, un filet de vin de riz (saké), de la sauce d’huîtres et un soupçon de sucre. Coupez ensuite un chou chinois en lanières et parsemez-les de sel. Laissez-les reposer pendant 2 h, puis passez-les sous l’eau froide. Incorporez-y ensuite le mélange à l’ail, et laissez reposer une semaine à température ambiante dans un récipient hermétique. Ensuite, conservez votre kimchi au réfrigérateur.
  • Prenez vos repas assis sur des coussins, autour de la table du salon.
  • Utilisez des baguettes en inox, excepté pour le riz, qui se mange à la cuillère.
  • Évitez de mélanger le riz et la soupe.

Cuisine chinoise : les arômes

La cuisine chinoise telle que nous la connaissons est en réalité une variante occidentalisée de la véritable cuisine chinoise. De plus, la Chine compte énormément de provinces ayant chacune une cuisine spécifique. Celle du Sichuan (ou Szechuan) est très à la mode. Aux États-Unis, ses plats relevés et aromatiques font actuellement fureur. Et chez nous aussi, les foodies se pressent dans les restaurants chinois spécialisés en cuisine du Sichuan.

Comment préparer un plat épicé du Sichuan ?

  • Un ingrédient typique de la cuisine sichuane est l’huile pimentée. On la sert pratiquement à chaque repas. Pour faire votre huile piquante maison, mélangez de l’huile végétale avec différentes sortes de piments émincés, puis laissez infuser plusieurs jours. À tester absolument dans vos plats au wok !
  • Le mapo tofu est le plat du Sichuan le plus renommé. Pour le préparer, il suffit de mélanger des dés de tofu, du hachis cuit, de l’ail, du gingembre, des piments, du poivre du Szechuan et des jeunes oignons à volonté.

Cuisine hawaïenne : le poke bowl

C’est le buddha bowl qui est d’abord arrivé des U.S.A. : un repas constitué d’un mélange de céréales, légumineuses, légumes, fruits et graines. Et aujourd’hui, Instagram se voit peu à peu envahi d’images de poke bowl en provenance de Hawaï. Le poke bowl se compose de petits dés de poisson cru mariné et de fines tranches de légumes frais, le tout servi sur une portion de riz (ou de quinoa si vous préférez éviter le gluten). On ne peut plus équilibré, et super facile à faire soi-même !

Commencez par cuire le riz ou le quinoa, et mettez-le dans un joli bol. Coupez le poisson (saumon, thon ou même poulpe pour varier) en petits dés et faites-les mariner dans un mélange de sauce soja, de vinaigre de riz et d’huile de sésame. Coupez un morceau de concombre et un avocat en fines tranches, et disposez-les sur le riz. Ajoutez les dés de poisson et agrémentez de jeunes oignons, de graines de sésame et de tartare d’algues prêt à l’emploi.