Reportage

Le miel Toca : goûtez la différence

Bienvenue en Espagne, pays idyllique du vin… et du miel. C’est dans le nord-ouest du pays, au cœur de la nature sauvage et intacte de la Galice, que le producteur de miel Toca prend soin de ses abeilles bio qui produiront un miel authentique et savoureux. Nous avons rencontré Pablo Villasenin Sanchez, collaborateur de la première heure.

Quand et comment a démarré Toca ?

Toca est l’œuvre de toute une vie, celle de notre fondateur David Corral. Sa passion est née quand il était jeune, dans les montagnes de Galice où sa famille possédait quelques ruches pour son usage propre. Dans les années 1970, David décide de faire de ce hobby son métier : il sera apiculteur. Ainsi est née Toca, dans les montagnes de sa jeunesse. Ici, les abeilles vivent encore en pleine nature, en compagnie des ours, loin de l’agriculture traditionnelle. Et nous sommes aussi restés fidèles à nos traditions espagnoles.

 

Quelles sont ces traditions ?

En fait, dans la Galice rurale du XIXe siècle, la plupart des gens vivaient de l’agriculture. Surtout ici, dans les montagnes. Le miel était d’ailleurs un aliment très important ; chaque famille avait ses propres ruches, installées dans les « albarizas » typiques du nord de l’Espagne, des espèces d’enceintes en pierre qui les protégeaient des ours. Construire de tels murs n’était vraiment pas facile dans les montagnes, au milieu de nulle part, ce qui prouve à quel point le miel était important à l’époque. Ces dernières années, le nombre d’ours bruns a de nouveau augmenté et, environ vingt fois par an, ils s’en prennent à nos ruches. Nous avons donc décidé d’utiliser les anciennes albarizas et d’en construire de nouvelles. Et puis, « alba » signifie aussi beaucoup de lumière, ce qui est logique car les albarizas étaient traditionnellement toujours construites sur le versant ensoleillé d’une colline, pour que les abeilles profitent au maximum du soleil.

 

Avec une production bio comme conséquence logique ?

Oui, cela s’est fait tout naturellement, grâce à cette nature intacte dans laquelle nous travaillons. Depuis le début, nous produisons notre miel dans le respect de nos abeilles et de leur environnement. À l’époque, il n’y avait encore aucune réglementation en matière d’apiculture bio en Espagne. Ce n’est venu qu’à la fin des années 90.

 

Vous répondiez donc naturellement à toutes les conditions ?

En effet. Par exemple, nous ne donnons jamais de sucre à nos abeilles, elle se nourrissent de leur propre miel. Et nous n’utilisons pas de pesticides. Les acariens parasites de l’abeille ont d’ailleurs peu de chances de se développer, car nos abeilles ne produisent pas de miel en hiver. En outre, nous ne déplaçons jamais les ruches, ce qui permet à leurs occupantes de vivre sans stress et d’être moins vite malades. Avec tout cela, le miel est forcément meilleur ! Légalement, les ruches doivent se trouver à minimum 3 km des industries, cultures non bio et voies rapides. Je peux facilement imaginer que ce serait quasi impossible en Belgique… Notre miel d’Espagne, produit en pleine nature, est donc une belle alternative, locale aussi.

 

Goûte-t-on la différence avec du miel classique ?

Absolument ! Notre miel biologique présente un goût beaucoup plus prononcé que ses variantes classiques, souvent fades. Le miel industriel est chauffé et filtré, ce qui donne en fin de compte un mélange de sucres qui a perdu ses qualités d’origine comme les enzymes, le pollen et la propolis. Chez nous, ces qualités sont préservées, car nous ne filtrons pas et ne chauffons pas notre miel. Plus le pollen reste présent dans le miel, plus le goût du miel sera prononcé.

 

Comment vous différenciez-vous des autres fournisseurs ?

Certains producteurs importent du miel et le vendent comme « produit local ». Pour nous, c’est inacceptable. Nous mettons un point d’honneur à produire du 100 % local et à être directement en contact avec nos clients. Du local et en circuit court, pour que tout le monde puisse retracer l’origine de notre miel.

 

Justement, comment votre miel est-il fabriqué ?

Nous faisons tout nous-mêmes, toutes les étapes, de la ruche au pot de miel. Nous travaillons uniquement avec des matériaux purs et naturels. En janvier-février, nous préparons nos armoires et pièges à pollen, pour pouvoir les installer dans les montagnes au printemps. Et nous utilisons de la cire de nos propres abeilles pour l’entretien de nos armoires. En hiver, les abeilles hibernent. Les ouvrières protègent leur reine et la réchauffent. Aux premiers rayons de soleil, en mars, la reine commence à pondre. Les abeilles ouvrières partent alors chercher du pollen pour nourrir les larves. Nous allons nous aussi récolter ce pollen sur nos armoires, mais avec parcimonie, en veillant toujours à ce qu’il en reste plus qu’assez pour que nos abeilles puissent se nourrir. Quand l’essaim s’est bien développé, les abeilles commencent à butiner. D’abord une seule sorte de fleurs : la bruyère en juin, puis le châtaignier en juillet. Elles ne passeront au butinage multifloral de montagne qu’en septembre. Et nous, bien sûr, nous suivons le rythme de nos abeilles. Un essaim produit en moyenne 20 kg de miel par an. En septembre, nous nous assurons que chaque essaim pourra passer l’hiver avec 10 kg de son propre miel.

 

Il existe donc différentes sortes de miel. D’où vient le goût propre à chacun ?

Nos miels proviennent de différents endroits dans les montagnes ; le nectar de la flore détermine la composition, les caractéristiques et le goût du miel. Comme chaque essaim d’abeilles occupe un endroit différent, il produira une variété de miel différente. Nous avons ainsi du miel de montagne, du miel à l’eucalyptus et du miel de châtaignier. Nous n’achetons jamais d’autre miel, tout notre miel est 100 % local, produit chez nous. Nous ne vendrons donc jamais de miel d’acacia , parce qu’il n’y a pas d’acacia chez nous.

 

Toca reste donc fidèle à ses racines…

Absolument. Et ce sera toujours le cas. Ce que nous voulons, c’est produire du miel de la meilleure qualité, avec des abeilles heureuses et en bonne santé. Sans stress, sans maladies, sans remèdes chimiques. Et tant que nous continuerons comme ça, nous verrons l’avenir en rose ! 

Toca vous invite à profiter de sa merveilleuse nature dans cette vidéo :


Plus d’infos sur le miel ? Tout ce qu’il faut savoir sur le miel bio, sa conservation et ses nombreuses utilisations se trouve dans notre rubrique Produit à l’honneur.

 

Photos