À l'honneur

Le témoignage de Karolien

Adolescente, Karolien (29 ans) avait souvent mal au ventre. Pour les médecins, c’était dû au stress. Ce n’est qu’à 24 ans, qu’elle a découvert qu’elle réagissait fortement au gluten. Des examens plus approfondis ont permis de découvrir qu’elle était atteinte de la maladie cœliaque aussi appelée « intolérance au gluten ».

« Évidemment, ça m’a fait un choc. Mais j’étais surtout contente d’enfin savoir ce dont je souffrais. Je me suis sentie beaucoup mieux dès que j’ai supprimé le gluten de mon alimentation. Je pouvais enfin à nouveau profiter d’un bon repas sans devoir passer le reste de la soirée aux toilettes. »

Plus équilibré et plus pur

« Supprimer le pain et les pâtes n’a pas été un problème. Mais j’ai vite découvert que bien d’autres aliments contenaient aussi du gluten. Par exemple, au restaurant, je ne peux pas manger de potage, car il y a du gluten dans les cubes de bouillon. Et quand mon pain sans gluten a été cuit dans le même four que les pains « classiques », je le ressens tout de suite. Mon intolérance au gluten a donc énormément modifié mes habitudes alimentaires. Mais comme je fais davantage attention à ce que je mange, mon alimentation est aussi devenue plus équilibrée et plus pure. »

Un mode de vie

« La maternité a stimulé encore un peu plus ma passion pour l’alimentation équilibrée. Ainsi, j’essaie de proposer essentiellement des produits sans sucre à mes enfants Mona et Len. Et je vois bien que nos efforts portent leurs fruits. Notre alimentation adaptée est devenue un véritable mode de vie. Je ne considère donc plus mon intolérance comme une limitation. Bien au contraire, elle a enrichi les habitudes alimentaires de toute notre famille. »

Découvrez la recette de Karolien pour :

des gaufres sans gluten aux flocons d’avoine.

Vers la recette