À l'honneur

Le témoignage de Gerd

Lorsqu’on lui a diagnostiqué une légère hypertension il y a 15 ans, Gerd n’a pas voulu prendre de médicament. Elle a alors commencé à surveiller sa consommation de sel.

« Je n’ai jamais consommé beaucoup de sel. En raison de son hypertension, ma mère cuisinait sans sel. Enfant, cela ne me plaisait pas trop. Mais j’ai vite réalisé qu’une consommation trop importante et trop fréquente de sel n’était pas saine. Il y a 15 ans, lorsqu’on m’a diagnostiqué une légère hypertension, j’ai préféré freiner encore plus ma consommation de sel.

Sur notre table, vous trouverez souvent un pot de gomasio, un mélange de sel et de graines de sésame. Ou j’utilise du tamari (une sauce soja salée sans gluten) pour donner un goût un peu plus salé à un plat. »

Aucune privation

« Le sel ne me manque plus. Je fais un petit écart de temps en temps, quand l’envie de chips me prend. Et je sale toujours mes frites. Lorsque je suis invitée chez des amis, je mange ce qu’ils me proposent, tout simplement. Je n’en fais donc pas toute une affaire, je fais juste plus attention. Et ça me convient tout à fait. »

Découvrez la recette de Gerd de :

freekeh aux patates douces et halloumi
 

Vers la recette