À l'honneur

Biologique, familial et local : La vache qui regarde passer les trains

Une entreprise familiale qui, depuis des générations, imagine des produits locaux et biologiques, développe sans cesse de nouvelles associations de saveurs et les commercialise avec une pointe d’humour. Bienvenue dans la famille Renson et l’entreprise La vache qui regarde passer les trains.

« Quand je me retrouve en cuisine avec mon épouse pour tester de nouvelles saveurs, ce sont des moments délicieux ! »

Troisième génération de la famille Renson

Raphael Renson a 32 ans et fait partie de la famille qui est le moteur de l’entreprise fabriquant les produits de « La vache qui regarde passer les trains. » C’est une authentique entreprise de famille et ce caractère familial constitue un grand atout pour le travail de Raphael.

« J’appartiens déjà à la troisième génération de la famille Renson active dans notre entreprise. En 1953, mon grand-père a commencé à fabriquer de la moutarde à petite échelle et, au fil des ans, l’entreprise s’est développée jusqu’au point où nous en sommes aujourd’hui. Notre gamme de produits est très étoffée et nous en sommes très fiers !

Pas moins de cinq membres de la famille sont actifs dans l’entreprise, mais c’est aussi l’atmosphère très conviviale qui règne parmi les employés qui donne l’impression que nous formons une grande famille. Je me souviens très bien de moi, gamin, venant jouer dans l’entreprise lorsque mes parents y travaillaient. J’ai grandi ici. En réalité, on peut dire que j’ai été ici toute ma vie et j’espère bien y rester pour le restant de mes jours. »
 

Un duo créatif

L’assortiment de produits de « La vache qui regarde passer les trains » est déjà très étendu, mais cela n’empêche pas Raphael de continuer à expérimenter régulièrement de nouvelles saveurs et compositions. 

« Quand je me retrouve en cuisine avec mon épouse pour tester de nouvelles saveurs, je passe des moments vraiment délicieux ! J’ai la chance d’avoir une femme très créative en cuisine et elle imagine sans cesse de nouvelles associations. Nous y travaillons en permanence. J’aime aussi passer mon temps libre dans mon potager. Le contact avec la terre et les produits que l’on cultive soi-même est merveilleux et, après une journée stressante, cela me permet de me détendre. » 

Uniquement des ingrédients biologiques

Raphael accorde énormément d’importance à l’aspect biologique et local des produits durant le processus de production. 

« Tous nos produits de la marque “ La vache qui regarde passer les trains ” sont biologiques. Ce qui signifie bien sûr que nous utilisons exclusivement des ingrédients biologiques dans le processus de production. L’aspect local est tout aussi important pour notre marque, mais il n’est pas possible de trouver tous les ingrédients chez un producteur de la région. Par exemple, nous faisons une tartinade avec de la mangue et du curry, il est donc logique que nous devions acheter les mangues à l’étranger. Toutefois, même lors de l’achat de ces produits, nous sommes très attentifs aux conditions dans lesquelles le produit est cultivé et transporté. »

Comme une vache qui profite de la vie

La famille Renson veut offrir des produits certes savoureux et avec des associations de saveurs exceptionnelles tout en privilégiant une certaine pointe d’humour.

« Quand vous considérez notre nom, il contient tous les facteurs auxquels nous accordons de l’importance. “ La vache qui regarde passer les trains ” doit être vue comme une “ vache ” qui profite pleinement de la vie et de toutes les bonnes choses, et ce, sans la perturber. Nous espérons que nos consommateurs apprécient également toutes les bonnes choses que nous leur proposons. » 
 

< Aux résultats de recherche
< En route pour le Tour Local