À l'honneur

Biologique, local et social : De Lochting

Une ferme bio où il fait bon vivre, où les collaborateurs reçoivent une seconde chance et où les légumes locaux sont cultivés de manière biologique et écologique. Bienvenue chez De Lochting.

« Après toutes ces années, le moment le plus magique demeure quand on voit tous les champs et les serres pleins de légumes et que quelques semaines plus tard, on retourne au même endroit et on s’aperçoit que tout est vide. À chaque fois, cela me touche encore et encore, profondément. »

Une histoire sociale

Dirk Lammertyn est directeur général de la ferme bio De Lochting asbl à Izegem. 
« De Lochting est avant tout une entreprise de travail adapté qui cultive des légumes biologiques », explique Dirk. « Les personnes qui, pour quelque raison que ce soit, ne trouvent pas leur place sur le marché régulier du travail, dans la région autour d’Izegem, ont la possibilité de travailler chez nous. » 
 

Le travail d’équipe à la ferme

« Nous avons abandonné la méthode traditionnelle d’embauche et choisissons d’évaluer les gens en fonction de la place qu’ils occupent dans le groupe. À la ferme, le travail d’équipe est crucial à nos yeux. Le plus important est que nos employés se sentent bien au sein du groupe dans lequel ils travaillent. »
 

Le talent des employés détermine l’offre

En travaillant avec un public spécifique de travailleurs, De Lochting se heurte parfois à des problèmes pour la culture de certains légumes vulnérables.

Le dicton veut que « The sky is the limit », mais chez nous, « la limite » se situe parfois un peu plus bas que « le ciel ». La culture des concombres, par exemple, nécessite une certaine technique de cueillette au moment de la récolte. Cette technique est difficile à enseigner à certaines personnes, voilà pourquoi nous ne le faisons plus. »
 

Le lien avec le sol

Dirk accomplit son travail de tout son cœur et même s’il passe beaucoup de temps dans son bureau pour s’occuper du volet administratif, il ne veut en aucun cas perdre le lien avec le sol.

« Quand je parle de sol, vous pouvez l’interpréter littéralement, à savoir le sol que nous cultivons pour nos légumes. J’essaie de rendre visite très régulièrement aux différents champs cultivés par notre entreprise. Mais vous pouvez aussi l’interpréter dans le sens de visites sur le terrain. De Lochting compte de nombreux chefs d’équipe qui se chargent de gérer au quotidien le travail dans les champs et dans les serres. J’entretiens des contacts très réguliers avec eux par téléphone, mais je remarque qu’une bonne conversation sur place est souvent plus productive que dix messages. » 

 

Écologiquement local

À en croire Dirk, l’achat local repose sur deux piliers importants. D’une part, il y a les kilomètres alimentaires, la distance parcourue par un produit.

« L’achat local suppose indéniablement que le trajet du producteur au consommateur comporte le moins de kilomètres possible. » 

D’autre part, toujours selon Dirk, il faut toujours se demander si un produit biologique est par définition aussi écologique

« Pour la culture des tomates, vous devez vous assurer que la température est suffisante dans vos serres durant l’hiver. Afin de garantir cette température, le chauffage doit être allumé. Par conséquent, il se peut que vos tomates soient biologiques, mais elles ne sont plus très écologiques quand on considère la quantité de mazout consommée pendant l’hiver. Nous essayons autant que possible de travailler de manière écologique. Parce que c’est bon pour les gens et la nature. Et parce que tout le monde chez De Lochting se retrouve dans cette idée. »

< Aux résultats de recherche
< En route pour le Tour Local