À l'honneur

Belgoo Beer : local, collégial et biologique

Entre Jo et la bière, c'est une longue histoire d'amour. À quarante ans, il a eu l’occasion d’acheter une installation de brassage et a démarré la production de bières biologiques locales. Bienvenue chez Belgoo Beer !

 

 

« En fait, le brassage de la bière réunit tous mes différents centres d’intérêt en une seule activité : c’est une discipline très technique, il faut travailler avec précision tout en faisant preuve de créativité. »

Quand une passion se transforme en entreprise

Jo Van Aert a 55 ans et est depuis 15 ans brasseur chez Belgoo Beer à Sint-Pieters-Leeuw. La bière a toujours été la passion de Jo et à l’âge de quarante ans, son grand rêve de brasser lui-même s’est finalement concrétisé.
« En fait, le brassage de la bière réunit tous mes différents centres d’intérêt en une seule activité.
Chaque jour, on développe des saveurs, on ne peut rêver processus plus fantastique : tester, goûter, modifier jusqu’à ce que l’on ait l’impression d’avoir obtenu le bon goût.

L’achat d’une installation de brassage représente évidemment un investissement considérable. Au fil des années, j’ai pu mettre de l’argent de côté et à quarante ans, j’ai enfin pu acheter une installation de brassage. Les différentes parties de l’installation étaient en activité dans d’autres petites brasseries et en combinant tous ces différents éléments, nous avons démarré une ligne de production ici à Sint-Pieters-Leeuw. »

Amertume et fraîcheur : un travail de précision

Trois bières biologiques différentes sont brassées chez Belgoo, la Saisonneke Bio, la Keekebisj Bio et la Bio Blond.

« Toutes nos bières sont houblonnées à froid, les Anglais appellent cela le ‘dry hopping’. Cela signifie que le houblon n’est ajouté dans les cuves de garde, les cuves de fermentation, que lorsque la bière est déjà froide. Ce qui explique pourquoi toutes nos bières recèlent une certaine amertume, tout en conservant une grande fraîcheur.

À mon avis, chacune de nos bières possède son moment idéal pour la consommer. La Saisonneke Bio est notre bière la moins alcoolisée. Par conséquent, c’est la bière idéale pour les soirées d’été lorsque vous organisez un barbecue entre amis. Délicieusement fraîche à l’apéro, mais vous pouvez parfaitement continuer à la boire durant le repas.
La Keekebisj Bio est la bière la plus lourde dans notre assortiment. Elle titre à huit pour cent d’alcool, je préfère donc la boire quand je suis seul et que je veux la savourer après une longue journée de boulot.
La bière Bio Blond se situe à mi-chemin entre les deux autres. Idéale à déguster lors d’une soirée conviviale avec un groupe d’amis triés sur le volet. » 

Contrairement à ce que beaucoup de gens pourraient penser, on ne boit jamais sa propre bière durant le processus de brassage.

« La fabrication de la bière exige une extrême précision. Une petite erreur au troisième jour du processus de brassage peut avoir des répercussions énormes sur le produit final. Il faut être concentré en permanence et toujours rester très précis. Vous ne nous verrez donc jamais à côté d’une de nos cuves avec un verre de bière à la main. »

Une passion pour le local

Outre sa passion pour la bière, Jo entretient aussi une passion pour l’entrepreneuriat local. Il traduit cela dans le choix des différents ingrédients pour ses bières.

« Toutes nos bières bio sont fabriquées avec des ingrédients biologiques et, dans une large mesure, il s’agit d’ingrédients locaux. J’apprécie de travailler avec des gens qui, tout comme moi, sont animés par la passion pour leur produit.

Au fil des ans, j’ai construit une relation personnelle avec notre fournisseur habituel de houblon. On apprend à mieux se connaître. Ce qui fait qu’on commence à apprécier davantage le produit.
Au départ, je nourrissais de grandes ambitions quant à l’exportation de nos bières, mais j’ai revu mes ambitions. Distribuer nos bières dans la région m’apporte nettement plus de satisfaction : on obtient dès lors beaucoup plus de réactions sur son produit. J’accorde énormément d’importance aux gens qui entreprennent localement. »

Les collègues brasseurs s’entraident

« Lorsque je sors de la brasserie, je commande rarement ma propre bière au café ou au restaurant. J’aime découvrir de nouvelles bières de mes collègues brasseurs. Souvent, cela me permet d’apprendre des choses. Nous échangeons régulièrement des conseils et nous discutons de la manière dont nous pouvons encore améliorer notre bière.

En réalité, il n’y a pas de véritable concurrence entre les petites brasseries. Il y a quelque temps, un ami brasseur est venu me trouver parce qu’une partie de son installation de brassage était tombée en panne au milieu de son processus de brassage. Heureusement, je dispose ici de la même installation que lui. J’ai retiré cette partie de mon installation et je l’ai placée temporairement dans sa brasserie. Il a pu continuer à brasser et son brassin n’a couru aucun danger. C’est agréable de pouvoir aider les gens et je sais qu’il ferait la même chose pour moi si je me retrouvais en difficulté. Après une longue journée de travail dans la brasserie, j’apprécie de m’installer sur la terrasse et d’ouvrir une bière fraîche. Partager ce moment avec les collègues ici chez Belgoo, cela n’a pas de prix. »

 

Une bière brassée avec savoir se déguste avec sagesse.

< Aux résultats de recherche
< En route pour le Tour Local